Traceurs-gps, pour ou contre ?

Publié le 28 Février 2013

Par: Philippe Giboulot

Aujourd'hui les parents travaillent tous les deux. Les enfants et les seniors doivent se débrouiller tout seuls, et les parents s'inquiètent tout le temps.

Une technologie peu onéreuse débarque : les parents peuvent surveiller depuis Internet ou depuis leur téléphone portable. Les délaissés peuvent les appeler par une simple pression du doigt en indiquant leur localisation géographique à 10 mètres prés.

Il y avait les téléphones portables. C'est dépassé. Voici les traceurs GPS. Pour l'instant de la taille d'une grosse boite d'allumette, leurs dimensions se réduisent d'années en années.

Notre étude a dénombré pas moins de 25 traceurs différents sur le marché. La plus grande part utilise le réseau GSM des téléphones portables, une minorité utilise carrément une liaison satellitaire et fonctionne même au milieu de l'Atlantique !

Un point faible : l'autonomie de la batterie.

Dans leur grande majorité, les batteries des traceurs GPS ont une faible autonomie.
En mode "pistage", donc en envoyant un signal de positionnement par exemple chaque 15 minutes, l'autonomie atteint difficilement
les 8 heures. Il faut donc recharger votre traceur tous les soirs, comme on le fait déjà avec un téléphone.

Des astuces permettent d'économiser la durée de la batterie.Par exemple, certains traceurs n'envoient des signaux que lorsque le porteur du traceur bouge.
Un traceur GPS se trouvant dans un cartable n'émet que lorsque le cartable bouge, En cas d'immobilité, il se met en veille, et consomme donc moins.
L'autonomie monte ainsi à une cinquantaine d'heures.

D'autres traceurs sont tout simplement interrogeables à distance. Une maman envoie un SMS au traceur GPS de l'enfant, qui lui renvoie, tel une baby-sitter attentive, les coordonnées géographiques qu'il suffit ensuite de reporter sur Google Maps ou Google Earth. Ceci est automatique si papa ou maman a la chance de posséder un smartphone ou autre Iphone.

D'autres fonctions assez précieuses ont été rajoutées sur certains traceurs : un bouton SOS envoyant un message d'alerte à plusieurs personnes avec un positionnement GPS. Toute la famille peut ainsi “surveiller” un senior.

Il est possible de démarrer un appel téléphonique, comme avec un téléphone portable, si le traceur dispose d'un haut-parleur et d'un micro incorporé.

En outre, le traceur d'un peintre ou d'un couvreur peut détecter toute chute et alerter automatiquement par SMS avec une géo-localisation.

La technologie utilisée par les GPS s'améliore de jour en jour. Lorsqu'on les allumait jusqu'à présent, ils mettaient entre 30 secondes et plusieurs minutes à capter un nombre suffisant de satellites pour être opérationnels. De type "A" pour "assistés", les “aGPS” récents arrivent maintenant à repérer les antennes publiques de téléphone portable et en déduisent leur position, ce qui est très utilise sur un trajet très court ou en l'absence de couverture GPS.

Est une atteinte à la liberté ? Oui et non.

Oui vous répondront les enfants et les ados, et ceux qui trompent leur partenaire. Plus moyen de faire l'école buissonnière à moins de prêter le traceur GPS à un copain qui lui va bien en classe. Digne de Big Brother, un traceur GPS glissé dans une voiture d'adolescents peut aussi permettre aux parents d'écouter les conversations à distance et s'assurer qu'ils ne sont pas ivres, mais aussi d'être prévenus en cas de dépassement d'une certaine vitesse sur la route, ou de tout simplement savoir où "traîne" leur ado préféré.
Pire, un époux jaloux peut facilement surveiller à distance l'itinéraire de la voiture de sa femme.

En faveur pourtant du traceur GPS, les parents plus rassurés "lâcheront" plus facilement leur enfant, le laissant jouer un peu plus loin et un peu plus longtemps. Grâce au traceur, l'enfant peut aussi se sentir moins seul. Il sait qu'en cas de chute de vélo, ou en cas d'agression physique à la sortie de l'école, une simple pression du bouton SOS alertera ses parents.

Un traceur peut être un allié très précieux pour les personnes sujettes aux malaise vagaux, cardiaques, ou souffrant d'épilepsie, qui ne réfléchiront plus à deux fois avant d'aller faire une simple promenade.

Téléphone vs traceur GPS

Les téléphones portables ne sont plus la panacée. Jugés dangereux par de plus en plus de comités scientifiques et maintenant par l'OMS, c'est aussi la porte ouverte pour que les enfants passent leur temps à envoyer des SMS pendant l'école ou accèdent à Internet sans aucun contrôle parental.

Quant aux seniors, la complexité des téléphones les rebutent de plus en plus. Un simple bouton d'appel serait bien plus efficace.

De plus, en cas de détresse, la personne ayant déclenché un SOS est immédiatement géolocalisé, ce qui n'est pas encore possible avec la majorité des téléphones.

Enfin, le traceur SOS pouvant se porter à la ceinture, ou être accroché à la bandoulière de son sac, il est d'un accès vraiment immédiat. Avec un téléphone, il faut aller le chercher au fond de la poche ou au fond du sac, composer un numéro, attendre que çà sonne, que quelqu'un veuille bien répondre, ou tapoter patiemment un SMS. Lors d'un accident ou au bord d'un évanouissement, il est vraiment plus aisé de presser un seul bouton.

Au final, un traceur GPS répond a des situations dans lesquelles un téléphone portable est totalement inopérant.

Les possibilités d'un traceur GPS sont absolument infinies : des ados lors d'une fête finissant mal peuvent envoyer un SOS discret aux parents sans se ridiculiser devant leurs copains, un chien fugueur en porte toujours un à son cou lors de balades, un propriétaire de scooter en cache un sous la selle en cas de vol, une voiture peut envoyer un SOS géolocalisé en cas d'accident, un pompier en difficulté peut avertir ses équipiers, un pêcheur sur son bateau ou un agriculteur sur sont tracteur en difficulté peut appeler les secours en appuyant sur un seul bouton.

Un traceur GPS avec SOS peut sauver des vies... et défaire des couples !
Comme toujours, la technologie n'est ni bonne ni mauvaise. Elle dépendra toujours de l'usage qu'on en fait.

A propos de l'auteur:
Philippe Giboulot, spécialiste et consultant en traceurs GPS avec SOS, répond avec plaisir au téléphone (06.99.81.92.93) ou à travers son site Internet : http://www.best-sos.com

Inventeur et constructeur d'une alarme inondation alertant les pouvoirs publics en cas de débordement de rivières, ce papa de deux enfants, riche de six années au Mexique, s'est penché sur la sécurité de ses proches et décident de comparer tous les systémes de traceurs GPS existants

Fourni par ArticlesEnLigne : Articles Gratuits et Communiqués de Presse Gratuits

Rédigé par Jérôme

Publié dans #Infos

Repost 0
Commenter cet article

www.g4lifeentertainment.com 20/08/2014 14:09

I think our system is corrupt and not good at all. We have to change many things. Instead of encouraging the money and the economy we should boost happiness and let people seek happiness. So we can make everyone happy!