La Chrononutrition, le programme minceur selon le Docteur Alain Delabos

Publié le 2 Octobre 2009



Pour vous aider à maigrir, Chronorégime vous propose une méthode très rapide et efficace qui ne présente aucun danger pour votre santé : la chrononutrition. Ce programme minceur est testé depuis une dizaine d’années par les chercheurs. Cette méthode de lutte contre les kilos a été découverte par le professeur Alain Delabos. Elle a été approuvée scientifiquement par l’Institut de Recherche Européen sur la Nutrition (IREN). Chronorégime propose des régimes qui traitent votre organisme en douceur. Ils respectent son équilibre et tous ses besoins nutritionnels journaliers. En optant pour la chrononutrition, vous évitez de recourir à un régime strict. Vous n’avez pas à vous priver.

Deux variantes du régime Chronorégime sont proposées : la méthode CONFORT et la méthode STARTER. La première permet de perdre lentement et régulièrement ses kilos en trop. Le traitement peut durer d’un mois à six mois. La deuxième est une version plus accélérée, elle consiste à faire une diète assez sévère pendant le premier mois ce qui vous permet de perdre jusqu’à deux kilos par semaine. Ce traitement sera ensuite suivi par le régime minceur CONFORT qui respecte l’horloge biologique de votre organisme.

La chrononutrition est très efficace et facile à suivre. L’avantage de ce régime est qu’il permet de consommer tous les aliments. Le corps a besoin de tous les nutriments apportées par les différents aliments, que ce soit la viande, les fruits, les légumes et même les graisses. Pour maigrir, il suffit de bien organiser votre consommation journalière. Les experts de Chronorégime peuvent vous accompagner et vous motiver pour que vous suiviez correctement votre régime. Ils vous conseillent et vous guident à chaque étape de votre engagement 24h sur 24.

Sur le site de Chronorégime vous pouvez établir votre morphobilan et parler de vos expériences ou échanger vos recettes minceur sur le forum.

Rédigé par Jérôme

Publié dans #Bons plans

Repost 0
Commenter cet article