Comment photographier une tempête ?

Publié le 9 Mai 2015

Par Ysis Phot'eau

Grandes marées et vent en Bretagne, il est temps de sortir vos appareils !
Les photographies de conditions météorologiques extrêmes, comme les tempêtes et les ouragans ont toujours fasciné les gens. La plupart des gens se réfugient lorsque des approches météorologiques extrêmes, en laissant quelques photographes passionnés s'aventurer dans le danger. Alors que les images incroyables peuvent être capturés, il faut penser si oui ou non le risque en vaut la peine pour vous et votre famille avant d'essayer ce type de photographie. Pensez à votre sécurité avant tout !
Chaque type d'événement météorologique détient ses propres défis photographique. Voici quelques-uns des problèmes les plus courants rencontrés dans la photographie de tempête.

Capturer le mouvement
Pour capturer un mouvement efficace, pour geler les projections d'eau vous pouvez avoir besoin d'une vitesse d'obturation de 1/1000 de seconde ou plus rapide .
Si vous avez un apn compace qui ne permet pas de réglages individuels, choisissez le mode sport

l'éclairage
Phénomènes météorologiques violents signifie souvent la pénombre et terne. Tout semble gris et manque de contraste. Cela signifie que votre appareil photo va devoir se battre pour la lumière. Un flash ne sera pas de grande utilité pour enregistrer vos images dans une tempête. Le meilleur moyen est d'utiliser la plus grande vitesse d'obturation possible sans créer trop de grain / bruit et d'utiliser un objectif rapide ( avec une ouverture maximum). exemple 1/1000 seconde et f/3,5 , essayez de garder une sensibilité de film (iso) correcte pour ne pas avoir trop de grain.
Si votre appareil photo vous permet de régler le contraste / saturation niveaux, les élever à un peu plus que les paramètres normaux pour obtenir une meilleure définition des sujets dans ces conditions d'éclairage.


La foudre
La foudre est une situation complètement différente de la plupart des éclairages tempête. Lorsque vous photographiez la foudre vous utilisez des paramètres similaires à celles des feux d'artifices . Autrement dit, vous allez utiliser une focale élevée f/11 à f/22 si les éclairs sont très proche, iso à 100 et un trépied. Pour l'éclairage, autour d'une exposition de 20 ou 30 secondes est souvent utilisé. Sauf si vous avez près de réflexes surhumains, il n'y a tout simplement pas de moyen fiable de cliquer manuellement sur le déclencheur au moment où la foudre apparaît. Essayez la prise en rafale et comptez sur la chance !
L'eau
L'eau est presque une donnée avec n'importe quel phénomène météorologique violent. Malheureusement, l'eau est l'ennemi d'un appareil photo .Utilisez un pare-pluie ou caisson étanche pour protéger votre appareil photo. Votre plus gros problème sera sans doute le vent qui apportera les embruns vers vous. Essayez de vous mettre a l'abris, s'il n'y en a pas restez au ras du sol. Il faut avoir plusieurs chiffons non pelucheux dans sa poche et essuyer votre objectif pratiquement à chaque photos, même s'il ne pleut pas, sous peine d'avoir la mauvaise surprise de voir un voile blanc sur toutes vos photos, à cause des embruns qui se seront déposés, même si vous ne les sentez pas ils sont bien là !
Après la tempête
Pour la photographie, la plupart des moments les plus marquants sont après la tempête. Formations nuageuses puissantes, la foudre, et les images des dégâts dévastateurs peuvent tous être capturé après la tempête. Prise de vue après la tempête vous donne un meilleur éclairage ainsi que le retour du soleil. Couchers et levers de soleil spectaculaires suivent souvent des tempêtes.
Ysis phot'eau, photographe évènementiel, book, décoration photos artisitiques Conseils photo et photographies artistiques

Source : Contenu Gratuit / Conseils et Astuces Pratiques

Rédigé par Jérôme

Publié dans #Astuces photos

Repost 0
Commenter cet article