A quoi ça rime de mettre l’e-cig et le tabac dans le même sac ?

Publié le 26 Février 2015

A quoi ça rime de mettre l’e-cig et le tabac dans le même sac ?

La cigarette électronique n’est pas un produit du tabac puisqu’il n’y a pas de combustion. Aucun scientifique ne conteste cet état de fait. C’est pourtant remis en cause par certaines législations. Dans l’Etat de Californie, les textes qui réglementent la cigarette traditionnelle s’appliquent à la cigarette électronique. Un exemple parmi d’autres.

L’acharnement du gouvernement californien sur la cigarette électronique

Toutes les restrictions légales concernant les produits du tabac sont applicables à la cigarette électronique dans cet Etat ouest-américain. La Californie est d’ailleurs l’un des Etats fédérés les plus sévères vis-à-vis de la cigarette électronique.

Notons par ailleurs que cette sévérité est typique des gouvernements fédérés américains. En comparaison, par exemple, avec la législation française, celle de la ville de New-York est de loin plus restrictive. Si le gouvernement français n’interdit pas de fumer ou de vapoter dans les bars, les restaurants et les plages, la municipalité new-yorkaise n’épargne aucun lieu public.

Si le gouvernement californien ne cache pas sa considération de la cigarette electronique comme un produit du tabac, les autres Etats fédérés, comtés et municipalités des Etats-Unis avancent d’autres arguments plus plausibles. Entre autres, l’interdiction de vapoter dans les lieux publics est parfois justifiée parmi le souci de lutter contre le vapotage passif.

La contradiction suisse vis-à-vis de la cigarette électronique

En Suisse, la commercialisation de la cigarette électronique est illégale. Le pays permet néanmoins son usage personnel et l’importation d’e-liquide. Pourtant, les cigarettes traditionnelles, bardées de goudron et de monoxyde de carbone, sont librement commercialisées.

Les vapoteurs suisses sont choqués par cette interdiction dont ils ne comprennent pas le sens. Sans surprise, ils affirment tous que cette mesure a été prise pour satisfaire les puissants lobbies du tabac. Vu la popularité croissante de la cigarette électronique, on serait pire que naïf de ne pas voir que, effectivement, les lobbies du tabac s’activement en coulisse pour contrecarrer l’expansion de l’e-cigarette.

Les vapoteurs suisses contournent l’interdiction de diverses manières : marché noir, commande en ligne, etc. En tout cas, cela profite aux vendeurs français, les e-shop comme les boutiques en ligne. C’est en partie en raison de ce type de restriction que les grands marchés comme la cigarette electronique montpellier fleurissent rapidement.

En définitive, malgré les avancées des recherches sur la cigarette électronique, de nombreux gouvernements maintiennent leurs positions en s’appuyant sur l’existence de zones d’ombre. Les rares gouvernements flexibles le sont parce que leurs citoyens sont peu intéressés par la cigarette électronique : la Chine, la Pologne, la Russie…

Rédigé par Jérôme

Publié dans #Infos

Repost 0
Commenter cet article